English Version      Version Française
Téléchargez
notre plaquette

Film de présentation SAFERAIL

Twitter Facebook LinkedIn Viadeo YouTube
Groupement SafeRail
Est Signalisation
Partenariat d'innovation ARGOS, SAFERAIL dans la course !
Mercredi 20 juin, SNCF Réseau a donné le coup d'envoi du partenariat d'innovation ARGOS, pour imaginer la prochaine...
Voir toutes nos news

09-07-2018
Chargé(e) de contrôle d’Etudes d’Exécution H/F - CDI

09-07-2018
Assistant d’Etude et dessinateur d’Etudes H/ F - CDI

Voir toutes nos annonces
| A | B | C | D | E | I | L | O | P | S | T | V |
 
 
A
 
Aiguille (Ag) : Appareil de voie avec rails mobiles permettant de passer d'une voie à une autre.
A ne pas confondre avec « aiguillage », qui est le fait de diriger les trains dans différentes directions.
 
Annonce : Appel téléphonique ou signal informatique permettant d'avertir l'établissement distant de l'envoi d'un train dans sa direction. (L'annonce en temps normal par appel téléphonique ne se fait plus).
 
Appareil de voie : Les appareils de voie sont composés d’éléments de rail (métier voie), mécaniques (métier de la signalisation mécanique) et électriques (métier de la signalisation électrique).
 
B
 
Block Automatique Lumineux (BAL) : Système de sécurité et d’espacement des trains utilisé par la SNCF.
 
Block Automatique par Permissivité Restreinte (BAPR) : Système de sécurité et d’espacement des trains utilisé par la SNCF. Moins coûteux que le BAL, il a aussi un débit plus faible. Il est donc utilisé sur des lignes avec un trafic moindre. Ce système met en œuvre principalement des compteurs d’essieux.
Block Manuel de double voie (BMU) : Système de sécurité et d’espacement des trains utilisé par la SNCF. Système ancien reposant sur des manœuvres assurées par les agents-circulation, sa sécurité a été plusieurs fois mises en défaut. Il est donc maintenant systématiquement couplé au système CAPI qui l’a grandement sécurisé. Son débit est faible et sa maintenance est coûteuse, avec l’obligation de maintenir des agents dans chaque gare permettant le croisement.
 
Block Manuel de Voie Unique (BMVU) : Système de sécurité et d’espacement des trains utilisé par la SNCF. Système ancien reposant sur des manœuvres assurées par les agents-circulation, sa sécurité a été plusieurs fois mises en défaut. Il est donc maintenant systématiquement couplé au système CAPI qui l’a grandement sécurisé. Son débit est faible et sa maintenance est coûteuse, avec l’obligation de maintenir des agents dans chaque gare permettant le croisement.
 
C
 
Cantonnement Assisté Par Informatique (CAPI) : Système de sécurité et d’espacement des trains utilisé par la SNCF. Il vient en complément du Block Manuel, ou du cantonnement téléphonique pour les sécuriser.
 
Cantonnement téléphonique : Méthode la plus ancienne de gestion du trafic ferroviaire. Elle repose sur des échange téléphoniques entre les agents-circulation dans les gares de croisement consignés au fur et à mesure par chaque interlocuteur dans des registres. Ce système est maintenant régulièrement doublé par le CAPI, et (très) progressivement remplacé par du BAPR.
 
Carré (C) : Signal non franchissable (carré violet ou rouge).
Circuit de voie (CdV) : Le circuit de voie comprend un émetteur et un récepteur dont la liaison électrique est assurée par les deux files de rail entre deux joints isolants. Cette liaison est interrompue par les essieux des trains. La disparition du signal constitue l’information de sécurité délivrée.
Il existe différent circuits de voie : circuit de voie de gare, circuit de voie de ligne et circuit de voie court.
 
Commande Centralisée du Trafic (CCT) : Fonction au sein du PCC (Poste de Commandement Centralisé) pour les métros. La personne qui l’occupe est chargé de gérer la circulation des rames.
 
Compteur d'Essieux : Dispositif permettant de garder les signaux d'arrêt fermés tant que les zones protégées ne sont pas entièrement dégagées.
Exemple : un sémaphore automatique passé par un train de 48 essieux ne s'ouvrira pas avant que le canton protégé ne soit quitté par les 48 essieux de ce même train.
 
Contrôle de Vitesse par Balise (KVB) : Système réalisant un contrôle automatique et continu de la vitesse du train ainsi qu’un contrôle de franchissement de certains signaux d’arrêts fermés à l’aide d’un calculateur embarqué.
Il existe des KVB analogiques ou numériques.
 
Crocodile (Cro) : Dispositif permettant la répétition des signaux en cabine. Ce dispositif, placé au milieu de la voie, est appelé « crocodile » à cause de sa forme.
D
 
Détonateur : Dispositif sans sanction sur le train comprenant 5 cartouches détonantes et s’activant si les conditions de signalisation marquant le franchissement indu d’un signal carré sont vérifiées. Il a pour but d’attirer l’attention du mécanicien par l’éclatement d’une cartouche.
 
Dispositif d'Arrêt Automatique des Trains (DAAT) : Système permettant de provoquer un freinage d'urgence au franchissement d'un signal d'arrêt fermé.
 
Dispositif d'Attention (DA) : Témoin lumineux ou sonore permettant d'attirer l'attention sur un fait précis.
 
Distance d'Arrêt (DA) : Distance nécessaire à un train en marche pour s'arrêter complètement.
 
Double Voie (DV) : Section de ligne à deux voies.
E
 
Embranchement Particulier (EP) : Ensemble des installations permettant le raccordement des sites industriels et commerciaux aux infrastructures du réseau ferré national. Un embranchement peut desservir un ou plusieurs clients.
 
Enclenchement (E) : Un enclenchement interdit la manœuvre d’un signal ou d’un appareil de voie dans des conditions incompatibles avec la sécurité. L’enclenchement peut être mécanique, électrique ou informatique (enclenchement par toc, enclenchement par serrures et clés, enclenchement mécanique par verrous électriques, enclenchement électrique par relais électromécaniques de sécurité, enclenchement informatique).
Les différents types d’enclenchements sont : enclenchement d’approche, de parcours, de proximité, des aiguillages, de poste à poste.
 
Enclenchement d’itinéraire : Un enclenchement d’itinéraire met en œuvre des conditions multiples et est maintenu par le passage des trains.
Les différents types d’enclenchements d’itinéraires sont : enclenchement d’approche, enclenchement de parcours, enclenchement de transit, enclenchement de parcours banalisé, enclenchement de voie unique, enclenchement de voie de stationnement, enclenchement de sens.
 
Espacement : Un intervalle de temps entre deux trains doit être maintenu. L’espacement peut se faire par distance fixe, ceci est réalisé avec des systèmes de détection des trains (circuit de voie) qui permet un fonctionnement automatique commandé par le passage des trains. L’autre système est un espacement par distance variable qui est utilisé en signalisation européenne ERTMS.
 
Etudes de projet (PRO) : Les études de projet ont pour objet :
a) De préciser la solution d’ensemble et les choix techniques ;
b) De fixer les caractéristiques et dimensions des différents ouvrages
c) D’établir un coût prévisionnel des travaux décomposés en éléments techniquement homogènes.
Etudes d’avant projet (AVP) : Les études d’avant projet ont pour objet :
a) De confirmer la faisabilité de la solution retenue et d’en déterminer ses principales caractéristiques ;
b) De proposer une implantation topographique des principaux ouvrages ;
c) De proposer, si besoin, une décomposition en tranches de réalisation et de préciser la durée de cette réalisation ;
d) Permettre au maître d’ouvrage de prendre ou de confirmer la décision de réaliser le projet et de déterminer les moyens financiers.
 
Etudes d’exécution (EXE) : Les études d’exécution permettent la réalisation de l’ouvrage, elles ont pour objet :
a) L’élaboration des schémas fonctionnels, les notes techniques et de calcul qui précédent et commandent celles des plans d’exécution ;
b) L’établissement de tous les plans d’exécution, repérage et spécification à l’usage du chantier ainsi que les plans de synthèse correspondants ;
c) L’établissement, sur la base des plans d’exécution, d’un devis quantitatif détaillé par lot ;
d) L’établissement du calendrier prévisionnel d’exécution des travaux par lot ;
e) D'effectuer la mise en cohérence technique des documents fournis par les entreprises lorsque les documents pour l'exécution des ouvrages sont établis partie par la maîtrise d'œuvre, partie par les entreprises titulaires de certains lots.
 
Etudes préliminaires (EP) : Les études préliminaires sont la première étape de réponse de la maîtrise d’œuvre dans le cadre d’un projet de nouvelle construction.
Elles ont pour objet :
a) De préciser les contraintes physiques, économiques et d’environnement conditionnant le projet ;
b) De présenter une ou plusieurs solutions techniques avec une comparaison des éléments présentés et des délais de réalisation ;
c) De vérifier la faisabilité de l’opération
 
European Rail Traffic Management System (ERTMS) : Système de signalisation et de gestion des circulations utilisant l’ETCS pour le contrôle commande et le GSM-R pour les transmissions de données.
Cf. http://www.ertms.com/ pour plus d’information.
 
European Train Control System (ETCS) : Système de contrôle automatique des trains par balise pour les réseaux ferrés européens.
Cf. http://www.ertms.com/ pour plus d’information.
I
 
Intersection Barrièrée (IB) : Équivalent pour le tramway des passages à niveau à barrières automatiques pour les trains. Les temps de fermetures des barrières sont cependant plus courts, avec des délais de sécurité réduits.
 
L
 
Ligne Aérienne de Contact (LAC) : Modèle très allégé de caténaire composée d’un fil unique utilisé pour les tramways, les trolleys ou les lignes de chemin de fer fréquentées par des trains légers.
 
Lineside Electronic Unit (LEU) : En ETCS L1, le LEU permet d’envoyer au train les informations importantes pour le contrôle de la marche des trains.
 
O
 
Oeilleton de franchissement : Il permet d’éliminer tout risque de confusion entre un signal carré (non franchissable) et un sémaphore (franchissable) lorsque l’un des deux feux rouges du carré est grillé.
 
P
 
Pédale (Pd) : Boîtier muni de bras extérieurs actionnés par la roue et comprenant un circuit hydraulique d’amortissement de ces bras et d’un circuit électrique.
Pédale électronique : Ce système comprend un capteur magnétique sensible à la masse métallique de la roue et un centre de traitement qui délivre une information à un relais de signalisation conventionnel.
 
Pilotage Automatique (PA) : Réservé au métro. Le PA gère la plupart des séquences de conduite, mais nécessite la présence d’un conducteur au niveau des fonctions de sécurité.
 
Pilotage Automatique Intégral : Réservé au métro. Il s’agit d’un pilotage sans conducteur, où l’informatique gère toutes les fonctions nécessaires à la progression des rames.
 
Poste d'aiguillage : Regroupement de la commande des aiguilles et des signaux dans des postes. Un poste d’aiguillage comprend : les outils d’exploitation (interface homme-machine), l’enclenchement, l’interface entrée – sortie et la campagne (signaux, aiguilles, circuits de voie, câbles…).
Les différents types de postes d’aiguillage sont : les postes électromécaniques, les postes électriques à leviers d’itinéraire, les postes tout électrique (PRS), les postes tout relais à commandes informatiques (PRCI) et les postes d’aiguillage informatiques (PAI, PIPC).
 
Poste d’Aiguillage Informatisé (PAI) : Désigne les postes de signalisation dans lesquels la sécurité est assurée par la logique informatique, contrairement aux installations antérieures, où elle était assurée par des moyens mécaniques ou électromécaniques.
Poste tout Relais à Commande Informatique (PRCI) : L’aiguilleur agit sur une console informatique, ce qui lui permet de planifier des séquences de création successives d’itinéraires longtemps avant le passage des trains. Sur le plan technique, ce type d’équipement est un intermédiaire entre le PRS entièrement électromécanique et le PAI.
 
Poste tout Relais à transit Souple (PRS) : Postes de signalisation à enclenchements de sécurité électriques commandant les itinéraires des trains. Leur fonctionnement est entièrement basé sur un câblage électromécanique. Ce type d’installations est désormais obsolètes. les nouveaux postes installés sur le réseau ferré national sont soit des PRCI soit des PAI.
 
S
 
Signal d'arrêt à main : Il commande l’arrêt immédiat pour des trains en marche à vue ou en marche en manœuvre (non annoncé).
 
Signalisation ferroviaire : Originellement elle s’adresse au mécanicien afin de lui transmettre des ordres (s’arrêter, ralentir, siffler, baisser le pantographe, etc.) ou des informations (destination, provenance, stationnement…). Elle a pour but d’éviter les situations dangereuses (nez à nez, rattrapage, etc.).
 
T
 
Transmission Voie Machine (TVM) : Système de transmission de la signalisation à la cabine de conduite par la voie.
Il existe trois systèmes de Transmission Voie Machine : le TVM 300, le TVM 430 et le TVM 430 SEI (Système d’Enclenchement Intégré).
V
 
Veille automatique (VA) : Le système de veille automatique (ou « pédale de l'homme mort ») sert à arrêter le train en cas de malaise ou d'endormissement du mécanicien. Explication : le mécanicien doit maintenir sans arrêt une commande de retardement de la VA (bouton ou pédale), sinon il entend une corne retentir, et après 2 secondes 1/2 un freinage d'urgence est fait automatiquement. De même, après 1 minute de maintien de la commande en question, une sonnerie retentit et il doit relâcher puis maintenir de nouveau appuyée cette commande.
 
Voie (V) : Ensemble comprenant les rails, les traverses, le ballast. L’infrastructure du réseau ferré national comprend les voies, la caténaire, les installations de signalisation et les éléments associés (dispositifs d’annonce, de répétition, etc.).
 
Voie banalisée (VB) : En block automatique, désigne une voie pouvant être parcourue par les trains dans les deux sens.
 
Voie de service (VS) : Désigne les voies secondaires (voies de garage, etc.).
 
Voie principale (VP) : Désigne les voies habituellement empruntées par les trains en marche normale.

- AUDIBERT Jean-Claude, Signalisation ferroviaire, formation continue, 18-19 novembre 2008. ESTACA
- FERRO-LYON. Glossaire
- LE WEB DU RAIL, page Abréviations
- RETIVEAU Roger. La signalisation ferroviaire. Presses de l’école nationale des Ponts et chaussées : 1987, 619 pages.
- RFF, Annexe 2 Glossaire
- Union Internationale des Chemins de Fer - Recueil des termes de signalisation
SafeRail - Votre Expert en Contrôle-Commande et Signalisation ferroviaire
6 rue Alain Colas - 44200 Nantes - Tél : +33 (0)2 51 70 27 24 – Parc Technopolis - 3 avenue du Canada - 91940 Les Ulis - FRANCE - www.saferail.fr
Accueil | Présentation | Groupement SafeRail Est Signalisation | Actualités | Nos métiers | Nos références | Glossaire | Formations | Recrutement | Contactez-nous | Plan du site | Mentions légales